Print Shortlink

Rentrée parlementaire : Catherine DEROCHE répond à Angers Mag

7043728-10778587Angers mag A l’occasion de la reprise des travaux parlementaires, le magazine ANGERS MAG a demandé aux députés et sénateurs du Maine-et-Loire quels sujets, quels travaux, quelles priorités les mobilisaient en cette rentrée de session extraordinaire. Le 25 septembre 2015, c’est Catherine DEROCHE qui a pris la parole.

Quel dossier parlementaire va plus particulièrement retenir votre attention, dans les semaines et mois qui viennent ? Pour quelle(s) raison(s) ?
« C’est en priorité le projet de loi Santé dont je suis co-rapporteur notamment sur le volet prévention. L’examen du texte a débuté le 14 septembre. Il sera suivi de textes sur la fin de vie, sur  l’adaptation au vieillissement, la protection de l’enfance sans oublier le projet de loi 2016 de financement de la sécurité sociale ! Bref, santé, comptes sociaux et politique sociale au menu ! »

Quels sujets de politique nationale vous préoccupent le plus à l’heure actuelle ? 
« Bien sûr la question des réfugiés, sujet national mais aussi européen et qui dépend fortement de l’implication de la France dans le combat contre l’état islamique et le recherche d’une solution politique. Deuxième sujet, la situation économique incluant la crise agricole nécessitant des mesures fortes et rapides et non des effets d’annonce accouchant d’une souris ensuite. »

Pour répondre à ces préoccupations, quelle réforme vous paraît prioritaire, dans les mois à venir ?
« La réforme du code du travail est impérative pour libérer les entreprises et permettre de réduire le chômage. L’exemple de la loi Macron dont j’ai été co rapporteur sur le volet social n’a malheureusement pas levé beaucoup d’obstacles et on est resté au milieu du gué, faute d’une majorité à l’Assemblée nationale pour suivre le gouvernement. Le retour de l’Etat dans les politiques de sécurité et d’immigration est urgent. Appliquons déjà les textes en vigueur, ce qui est loin d’être le cas ! »

Quelle importance accordez-vous au scrutin régional des 6 et 13 décembre, à l’échelle des Pays de la Loire ? Et à l’échelle nationale ?
« Après 11 ans de gestion socialo-écolo-communiste de la région, la reconquête des Pays de la Loire est nécessaire. Bruno Retailleau est un excellent candidat d’union de la droite et du centre alliant expérience reconnue, rigueur, esprit d’innovation et pragmatisme et excluant tout clientélisme. Au niveau national, ces élections ont une importance capitale pour préparer l’alternance en 2017 et répondre aux électeurs tentés par l’extrême droite dont le programme économique archaïque accélèrerait le déclin de la France. »

Un objectif sur votre territoire d’élection, d’ici à la fin de votre mandat ?
« Poursuivre ma mission : représenter les territoires et les communes de mon département, relayer les préoccupations des maires et présidents d’intercommunalités dans tous les volets de leurs missions et le traduire dans les textes votés ! Faisons leur confiance ! »